Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mavie aime

  • Prendre les ronds points à vélo
  • Mettre France Inter en fond sonore
  • Boire du vin chaud dans la rue
  • Manger devant l'ordinateur
  • "Et on tuera tous les affreux" de Sullivan (Boris Vian)
  • Choisir
  • Boire une théière entière

Mavie rêvée

 

"...Je suis tortue et je suis belle
                 Il ne me manque que des ailes
                            Pour imiter les hirondelles..."
                                                                      Desnos


                                                

C'Est ÉCrit

Mavie n'aime pas

  • Se sentir incomprise
  • Les petits pois
  • Parler à quelqu'un qui n'écoute pas
  • Avoir l'air bête
  • Etre réveillée par ses voisins très tard ou très tôt
  • Ne pas oser
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 21:18

Santé,

Sérénité,

Découvertes,

Joies,

Plaisirs,

Douceurs

 

Voilà les voeux que j'adresse à ceux qui passeront par ici. Des voeux cocons, des voeux chaleureux comme je me représente ce que j'aimerais vivre cette année.

De bonnes nouvelles ont conclu 2010 et je suis sur les rails de nouvelles aventures professionnelles et sentimentales. Epuisée par les mois qui ont précédé avec leur lot de chômage, d'économies, de refus, de mauvaises nouvelles et de presque renoncements, j'espère repartir pour une période plus sereine en ce début d'année.

Plusieurs fois j'ai eu envie d'écrire davantage ici pour témoigner de la violence de ce que j'observais dans ce qui est ma foi devenu banal: la recherche d'un emploi. Je ne laisse pas complètement de côté cette idée même si je me suis rendue compte il y a quelques mois que raconter ravivait encore davantage ce que je vivais. Ce n'était peut-être pas le bon moment.

2010 a été une année étrange avec un rythme très lent au premier semestre: des attentes, démarches, graines que je disais semer. Je ne récoltais rien et étais trop occuper à semer pour profiter du présent et faire autre chose, quelque chose de plus épanouissant, de plus valorisant. Les récoltes, j'ai du me les chercher et les chercher encore. Je ne sais toujours pas pourquoi ma terre est restée aussi longtemps stérile.

2010 a été l'année des engagements. Pour moi, c'est énorme et j'ai avancé dans ces engagements avec envie, espoir et en sachant qu'ils correspondaient finalement assez bien à celle que j'étais devenue.

2010 a été l'année où j'ai essayé de ne plus avoir peur du lendemain et bien qu'angoissée facilement par des évènements à venir, j'ai peu à peu réussi à apprendre à me contrôler, à me faire plaisir aujourd'hui et à faire face à ce qui se présentait quand cela se présentait.

2010 a été l'année où j'ai essayé d'accorder mes idées et mes actes et où j'ai commencé à acheter plus local et plus sain (bio ou pas). Je craignais ne pas gagner assez, ne pas arriver à tenir sur la durée et aujourd'hui je sais que je ne pourrais faire marche arrière. Ca fait trop longtemps que je crois à ces valeurs. J'ai découvert que le bio me rebutait par son côté individualiste, du type je mange sain pour pas avoir de maladies alors que pour moi le bio ce serait une forme de solidarité avec des personnes engagées dans le respect de l'environnement et soutenant des valeurs moins productivistes. Ma réflexion continue à ce sujet mais d'être au clair m'aide dans mes choix. Je me sens bien et j'ai l'impression d'être rassasiée plus rapidement, moins de quantité mais plus de qualité et d'humanité.

2010 a été l'année où j'aurais pu flancher en fin d'année, desespérée de ne plus voir ma valeur reconnu par le monde du travail, la douleur de devoir l'expliquer, la fatigue de toujours prouver. Mais elle a été l'année où j'ai décidé de ne pas chuter et de continuer.

Je commence 2011 avec un boulot à mi-temps et un amoureux en passe de me rejoindre.

Que 2011 soit douce!

 

Pourquoi avoir appelé ce billet "la clef"?Pärce que dans mon boulot, on m'a donné une clef. Et j'aurais pu en pleurer tellement je le prenais pour une marque de confiance!

Partager cet article
Repost0

commentaires