Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mavie aime

  • Prendre les ronds points à vélo
  • Mettre France Inter en fond sonore
  • Boire du vin chaud dans la rue
  • Manger devant l'ordinateur
  • "Et on tuera tous les affreux" de Sullivan (Boris Vian)
  • Choisir
  • Boire une théière entière

Mavie rêvée

 

"...Je suis tortue et je suis belle
                 Il ne me manque que des ailes
                            Pour imiter les hirondelles..."
                                                                      Desnos


                                                

C'Est ÉCrit

Mavie n'aime pas

  • Se sentir incomprise
  • Les petits pois
  • Parler à quelqu'un qui n'écoute pas
  • Avoir l'air bête
  • Etre réveillée par ses voisins très tard ou très tôt
  • Ne pas oser
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 09:56

J'entends encore il y a quelques jours à la radio parler de ce film, dire la surprise du distributeur devant l'influence du bouche à oreille.

"Une séparation", c'est un film iranien de Asghar Farhadi.

Il est sorti il est vrai il y a quelques semaines (mois déjà?) et j'aurais pu passer complètement à côté. Je m'étais fait une liste de films à voir vite, absolument ou pourquoi pas. Et puis, le hasard: deux copines dont l'avais m'est cher, rencontrées à quelques heures d'intervalles et qui chacune m'ont parlé de ce film.Sans rien m'en dire de plus. Genre "Il parait que c'est vraiment bien...".

Et ça l'est.

Je ne vais pas pas du tout parler de l'histoire car j'ai vraiment apprécié d'être surprise précisément. De penser savoir quel est le fil conducteur et de me rendre compte ensuite que finalement c'est autre chose.

Mais ce que je peux dire de ce qui m'a vraiment marqué, c'est de réaliser à la fin du film que chacun des personnages m'étaient apparus tour à tour "gentil et méchant", "généreux et égoïste", "sincère et menteur".Bref, vous aurez compris le principe et il semble comme ça pas très nouveau, le côté, on découvre la complexité humaine de chacun à travers certains détails de son histoire, de son intimité.

Et pourtant je maintiens que c'est à mon sens une grande force de ce film. En plus de la hjustesse des acteurs et de la façon dont l'histoire évolue et nous captive.

 

Je me sens assez sincère et de mauvaise fois, généreuse et égoïste en ce moment. Et rien de tout ça à la fois. La vie nous amène parfois face à des situations si difficile que chaque choix devient légitime et pourtant, il y a les bons sentiments, le jugement des autres et les relations humaines qui mettent le bazar dans tout ça.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires